Police, smartphone et vie privée, cocktail contesté en Amérique

«Le progrès technologique implique que les informations qu’on gardait auparavant dans le tiroir de son bureau sont désormais entre les mains de tiers», résume Greg Nojeim, du Center for Democracy & Technology. Pour avoir accès au tiroir, «les autorités devaient obtenir un mandat auprès d’un juge, en démontrant l’existence d’une infraction».


// Articles relayés récemment