La CNIL épingle encore Whatsapp pour son partage de données personnelles avec Facebook

(…) Désormais, c’est la CNIL, la Commission nationale de l’informatique et des libertés qui donne de la voix et accorde un délai d’un mois à WhatsApp pour se mettre en accord avec la loi française sur la protection des données personnelles.

En clair, WhatsApp doit arrêter de partager les données personnelles récoltées auprès de ses utilisateurs vers la société mère Facebook.


// Articles relayés récemment