Android est de loin la plateforme la moins sécurisée, mais elle progresse

Nokia a ainsi constaté que 68 % des appareils infectés en 2017 exécutaient Android, 28 % Windows, et 4 % d’autres plateformes, dont iOS et macOS. Près de 1 % des smartphones Android en circulation sont constamment infectés. Un chiffre en hausse par rapport au 0,71 % mesuré par Google dans son rapport de sécurité Android du 4e trimestre 2016 (PDF).


// Articles relayés récemment