Facebook accusé d’aider les annonceurs à cibler les jeunes émotionnellement en difficulté

Dans le document rédigé en 2017, deux hauts responsables de la filiale locale de Facebook décrit l‘utilisation d’un algorithme d’analyse de publications, photos et réactions sur une base de 6.4 millions de lycéens de 14 ans et plus qui permettrait de savoir à quel moment ces jeunes sont « stressés », « anxieux », « nerveux », ou encore se sentent « idiot » ou « inutile ». Une aubaine pour les annonceurs qui peuvent placer alors le plus judicieusement leur produit pour être sûr de faire mouche. Ces informations sont normalement confidentielles et les révélations sont réfutées par le réseau social.


// Articles relayés récemment